2016-05-29

"L'Imposteur"

 "L’Imposteur", Javier Cercas,  Ed. Actes Sud, 2015


Enric Marco est un menteur. Javier Cercas se défend d’être un conteur de fables et décide d’écrire un roman de non-fiction pour comprendre cet imposteur. Mais comment ne pas se perdre dans ce flot d’affabulations qu’est la biographie de Marco ? L’écrivain choisit de se mettre en scène, menant son enquête sur le passé louche de cet opportuniste.
Le vieil Enric raconte le parcours d’un héros dont il dit que c’est son histoire. L’écrivain va s’employer à faire tomber les masques de ce Don Quichotte de notre temps. Marco se révèle un faux héros qui pourrait personnifier l’Espagne se relevant de la sombre période de la guerre civile, du franquisme et de la collaboration. Le plus énorme de ses mensonges fut de se faire passer pour un survivant de l’holocauste en usurpant l’identité d’un déporté espagnol.
Explorant les méandres de la mémoire, le romancier réussit le tour de force de nuancer chaque phrase, grâce à son style époustouflant de virtuosité.

Autour du mensonge et de la vérité, ce roman fait appel à l’intelligence du lecteur. Il propose une réflexion sur notre époque, sur les mémoires individuelles et politiques qui réinventent le passé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !