2020-05-01

L'ami Mimerel


"Vous vouliez me rencontrer ?"
Il a fière allure, Jacques Mimerel, le sculpteur de la ville de Lyon.
Il lève son chapeau pour me saluer, il se détache du groupe des invités au baptême de Marianne Blanchet. 


"Vous êtes de la famille de mes amis Louis et Thomas Blanchet ?"
Jacques le cherche du regard. En ce moment, Louis est occupé à signer le registre du baptême de sa fille.

Baptême de Marianne Blanchet, 1/02/1671

"Votre aïeule n’est pas cette petite Marianne que l’on baptise aujourd'hui ? Alors, c'est donc Marie, sa sœur cadette qui aura un longue descendance …"

Pour la cérémonie, célébrée en l’église de La Platière, à Lyon, ce samedi 31 janvier 1671, le sieur Mimerel s’est habillé avec soin, col blanc, bottes cirées et moustache taillée.

"Donc, notre cher Louis sera bientôt le père d’autres enfants, tant mieux ! Un fils, Thomas, va naître avant la fin de cette année, le 31 décembre. Puis, un fille, Marie, en 1673. " Souriant, il ajoute : "C’est ce que je lui dis à Louis : ta jeune femme Louyse Balley est bien courageuse, du haut de ses 16 ans et demi, d’avoir épousé un vieil homme, comme toi, âgé de 38 ans." 
Il prend un air entendu, s’apprêtant à partager cette confidence avec le frère de Louis, Thomas Blanchet qui sort de l’église.

Eglise Notre-Dame de la Platière à Lyon
Mais, il se ravise et change de conversation.
" Vous avez l'intention d'écrire un article sur mon travail ? "
Il se redresse, encore superbe comme un vieillard de 67 ans.
"L’avez-vous réellement admirée ma célèbre Vierge à l’Enfant ?
A présent, on l’a placée dans la Chapelle de l’Hôtel-Dieu. Savez-vous pourquoi ?"


"Les échevins de Lyon me l’avaient commandée pour l'ex-voto. Ils voulaient remercier Notre-Dame de nous avoir protégés de cette horrible épidémie, la peste ravageait l’Europe en 1653."

Il hésite… "Ma statue aussi a fait des miracles dit-on. Il fallait voir les attroupements devant l’oratoire que j’ai construit sur le Pont de Pierre, celui qui traverse la Saône, tout près d'ici. Ils l’ont fait enlever." Baissant la voix, … "L’Archevêque, Camille de Neufville de Villeroi en était gêné, je crois."
Il lève les bras. "Voici le portrait que j’ai sculpté pour lui, un buste en marbre blanc."

Crédits photos
© Image © Lyon MBA – Photo A. Basset

Il poursuit comme ça, me regardant sans me voir.
"Vous connaissez la marraine de Marianne ? C’est sa tante, Anne Marie de la Cauche, celle qui porte sa filleule dans les bras." Il continue plus bas : "Bien sûr, elle se montre presque aussi belle que ma statue, mais entre nous, on se demande pourquoi Thomas l’a épousée." Il grogne. "Elle ne va pas nous le changer notre ami Thomas qui est de bonne compagnie. Bon, je dis rien ; voilà Thomas accompagné de Germain Panthot. Ah, Germain, vous l’avez déjà rencontré ici…" 
Il s’adresse à eux et résume ainsi :
"Cette future descendante de Louis s’intéresse à nous, Messieurs. Elle recense nos œuvres sur une encyclopédie du XIXe *. Vous vous rendez compte ... Dans quatre siècles, qu'en restera-t-il ?... "
"Que dis-tu Germain ? Louis te fait signe. Naturellement, c’est toi le parrain de sa fille. "

 "Allons, il est temps d’aller ensemble signer ce registre."


Quelques billets en lien avec les personnages cités plus haut:

* Voir les articles sur Wikipédia :

5 commentaires:

  1. J'aime cette rencontre qui fait aimer l'art, se prendre d'amitié pour les artistes des temps reculés et donne envie d'aller flâner dans le vieux Lyon à la recherche des traces du passé. Bravo Marie

    RépondreSupprimer
  2. Toujours impressionnée par ce que tu fais pour faire vivre la mémoire de ces artistes lyonnais y compris sur Wikipedia !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ces échanges. On a l'impression de faire partie de l'assistance.
    Bonne journée Marie.

    RépondreSupprimer
  4. Très bel article, prenant !
    On est avec toi en train d'assister, dans un recoin de l'église, à la conversation.
    Et on apprend pleins de choses sur ces artistes lyonnais. Toujours un plaisir :)
    Bonne journée,
    Thomas

    RépondreSupprimer

Merci pour le commentaire que vous laisserez !