2020-11-16

N_Nd des Accoules

 

Le clocher de Notre-Dame des Accoules veille sur la noce célébrée le 20 janvier 1588, à Marseille.



La mariée ne pouvait être que jolie comme l’est son prénom, original mais pas si rare en Provence. Louis Codonel devait être bien fier d’épouser Marquise, la fille du capitaine André Martin et d’honnête Alyone Fournier(e).

1588, ND des Accoules

L’acte de mariage a traversé cinq siècles. Rongé par les vers, il reste difficile à lire, mais l’essentiel est noté ; par chance il n’était pas inscrit en bas de la page de ce registre ! Le curé honore le jeune époux de l'appelation : Ludovicum Codonellum filium quomdan Jacobii et honestam muliere Jaumete

Merci à François Barby qui, rassemblant les familles marseillaises sur son site[1], m’a permis de le trouver.

Ces jeunes mariés sont mes sosas 2328 et 2329.

Ce billet aurait pu être terminé, c’est déjà bien beau de pouvoir connaitre les prénoms de mes ancêtres à la génération XII, mariés aux Accoules à la fin du XVIesiècle.

Mais ce mariage m’a donné l’occasion de connaitre le capitaine André Martin, de voir sa signature et de lire d’autres documents le concernant. J’ai découvert une histoire extraordinaire que je vous raconterai bientôt…

 

Ce billet était prêt depuis longtemps, il me reste quelques vérifications avant de le publier le jour-dit du challengeAZ. Comme cela arrive souvent, il y a des surprises imprévues. Une petite recherche sur l’église des Accoules[2] remet en question un détail important. J’ai illustré avec la photographie du clocher prise lors d’une promenade dans le quartier du Panier, alors que je pensais à mes aïeux qui vivaient là.

La paroisse Notre-Dame des Accoules est fort ancienne, elle existait au XIe siècle. L’église a été démolie en 1794, seul le clocher est resté préservé, il était apprécié car son horloge donnait l’heure aux habitants.  J’ai pensé qu’il avait veillé sur le mariage de mes ancêtres en 1588. 

Je dois corriger cette affirmation, car celui-ci fut construit en 1685. Il y avait auparavant une tour contenant la cloche qui a dû sonner pour annoncer la noce de Louis et de Marquise.

 

Pour rencontrer André Codonel, leur petit-fils, 

Rendez-vous Ancestral dans l’arsenal des galères à Marseille :

https://www.briqueloup.fr/2018/10/dans-larsenal-des-galeres-marseille.html


[1]  https://gw.geneanet.org/fammar

[2] Les rues de Marseille, Augustin Fabre (lire en ligne) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1172334s/f11.item.zoom#

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour le commentaire que vous laisserez !